Historique

Architectes Sans Frontières est fondée en 1979 par Pierre Allard, Architecte.

Sa première action a été de porter assistance aux Tchadiens ayant fuit dans l’urgence les conflits dans leur pays pour se réfugier au Nord Cameroun.

Par la suite, durant les années quatre-vingt, l’association s’est développée et s’est engagée dans différents programme portant essentiellement sur le logement : résorption de quartiers insalubres (Douala au Cameroun), amélioration de l’habitat urbain (Fortaleza au Brésil) et rural (Boully en Mauritanie).

Après dix ans d’activités, Architectes Sans Frontières est ainsi présente dans des pays tels que le Kurdistan iranien, le Vietnam, le Brésil, le Cameroun, le Mozambique.

Au début des années quatre-vingt-dix, malgré une croissance et une structure permanente, l’association n’échappe pas à  des débats internes et à  un contexte professionnel de plus en plus difficile qui entraine la suspension de ses activités en 1996.

La démarche cependant se poursuivit par essaimage en Europe et la création d’ASF Espagne et ASF Belgique.

C’est en 2002 qu’un groupe d’étudiants en architecture de Strasbourg décide de reprendre l’activité de l’association, et convie les « anciens » à  participer à  ce redémarrage. C’est ainsi que le conseil d’administration de l’association rassemble fondateurs et membres plus jeunes autour d’un esprit proche de celui d’origine et la volonté de redevenir rapidement opérationnel.

Aujourd’hui Architectes Sans Frontières développe ses projets avec les autres partenaires de l’action solidaire à  l’international ainsi qu’en France. Elle s’appuie sur une dynamique décentralisée en réseau de délégations régionales favorisant la mobilisation des compétences et des énergies.

Dans un contexte mondial en profond changement, Architectes Sans Frontières participe à  la création de Architecture Sans Frontières International en 2007. ASF-Int est un réseau international d’associations, ONG d’architecture ayant adopté la charte de Hasselt définissant leurs principes éthiques. Elles mettent ainsi en commun leurs réflexions et actions pour « bâtir un monde solidaire ».